Full Throttle (remastered)

  • Titre: Full Throttle
  • Sortie : 1995 (2017 pour le remaster)
  • Développeur : Lucas Arts
  • Editeur : Lucas Arts (Double Fine pour le remaster)
  • Plateforme : PC (Xbox One, Playstation 4 et Playstation Vita pour le remaster)
  • Testé sur : Xbox One X
  • Genre : Point n’ click
  • Sauvegarde : oui
  • Jouable à un joueur uniquement
  • Langue : Français

 

Fort de leur succès grâce à la série Monkey Island, Lucas Art reviens avec des motards cette fois et ce Full Throttle ! Un remake verra le jour en 2017 édité par Double Fine. Je ne vois pas ce qui peut mal se passer ?

 

 

Histoire :

Dans ce monde futuriste où aéroglisseurs ont dore et déjà remplacés la plus par des véhicules thermiques traditionnels. Tous ? Non ! Il reste bien quelques gangs de motards ou encore la corporation Corley Motors. Malcom CORLEY, directeur général de Corley Motors se rend à l’assemblée générale de sa société en compagnie de RIPBURGER, son vice-président avide de pouvoir qui rêve de diriger la firme à la mort de ce dernier. Pendant le voyage leur véhicule se fait doubler par un gang de motard, passage badass qui rappel de vieux souvenirs à notre vieillard qui se lie rapidement d’amitié avec Ben le chef des « Putois ». RIPBURGER propose de les engager engager pour une escorte mais lorsque Ben refuse ses hommes de mains  l’assomment. A son réveil notre chef de gang apprend que ses camarades se sont fait dupés et escortent le convoi. Rapidement aux trousses de ces escrocs il assiste au meurtre de CORLEY, malheureusement tout l’accuse, il va falloir prouver son innocence et reprendre les reines de Corley Motors, RIPBURGER veut construire des vans. Nan mais des vans quoi !?

 

 

Gameplay et technique :

Point n’ click oblige on se retrouve avec la gestion d’un curseur façons souris informatique bien que la version remaster proposera des facilités grâce à la croix multidirectionnelle. Coté design, je trouve le remaster vraiment raté avec des décors aux couleurs lissés. Un vrai sacrilège au vu de la qualité du pixel art d’époque. Une chance le titre vous propose de passer de l’un à l’autre en une pression de touche.

 

 

Difficulté et durée de vie :

Le titre est beaucoup plus court et facile que la plus part des jeux du genre mais également des jeux Lucas Art et c’est donc pour cette raison qu’il est le plus abordable pour les non initiés. Des réticences à fouiner du coté des point and click de tonton Lucas ? Je vous conseille de commencer par ce Full Throttle clairement.

 

 

Conclusion :

Un excellent titre, notamment pour ceux qui souhaitent découvrir le genre.

 

 

1 commentaire sur “Full Throttle (remastered)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *